Bardage

Le bardage en bois doit prouver d’une réelle durabilité (naturelle ou après traitement) afin de résister aux intempéries et diverses sollicitations liées à leur rôle. L’essence doit correspondre minimum à la classe de risque 3-4: supportant un taux d’humidité fréquemment supérieur à 20 %.

Leurs dimensions varient selon les fabricants, mais l’épaisseur minimale recommandée est de 15 mm et peut aller jusqu’à 30 mm. Cette épaisseur est fonction de l’entraxe des tasseaux supportant les lames (de 40 à 65 cm).

Le bois et ses dérivés sont des matériaux naturellement isolants.

Un bardage, associé à un isolant extérieur permet d’améliorer notablement l’isolation thermique et de satisfaire aux exigences actuelles. Il permet également de masquer efficacement les fissures et d’éliminer les ponts thermiques qui peuvent entraîner d’importantes pertes énergétiques. Enfin, il améliore l’isolation phonique d’un bâtiment.

Secrets de pose du bardage:

Pour éviter toute rétention d’humidité, un bardage doit être ventilé : ménager une lame d’air derrière le bardage est indispensable. L’épaisseur minimum de la lame d’air doit être en tout point de 10 mm et les ventilations haute et basse de 50 cm² par mètre linéaire de bardage. On profite généralement de l’épaisseur des tasseaux (de 23 mm) pour ménager la lame d’air. En parties haute et basse, une grille anti-rongeurs est installée pour éviter que des éléments ne viennent obstruer la lame d’air. Les tasseaux sont fixés sur les montants d’ossature sur le support et espacés de 40 à 65 cm (et 3 cm maximum lorsque l’on arrive en bout de mur).

La fixation des lames sur les tasseaux est réalisée, avec des pointes de minimum 5 cm de long. Pour des lames d’une largeur supérieure à 125 mm, il faudra deux fixations; en deçà, une seule suffit. Dans le cas de lames à rainures et languettes, la languette est toujours dirigée vers le haut.

Laissé brut, le bardage en bois prend naturellement une teinte légèrement grisée.

Naturellement, un bois non protégé réagit sous l’effet du soleil (comme notre peau) et se colore d’une élégante teinte argentée, que l’on peut très bien décider de conserver ainsi. Si l’on souhaite éviter le phénomène de grisaillement, on peut recouvrir le bardage d’une peinture à bois (opaque) ou d’une lasure (translucide) qui le protègera des rayons UV.

Plus une finition est opaque, moins elle laisse passer les rayons du soleil et moins ces derniers altèreront sa couleur. On trouve désormais une large gamme de couleurs pour teinter un bardage

Contrairement aux idées reçues, une maison en bois n’implique pas davantage de contraintes d’entretien qu’une maison traditionnelle. C’est même le contraire ! En structure, comme en parement extérieur, le bois est un matériau durable. Utilisé en bardage, il devient même une protection pour la longévité des autres matériaux de construction qu’il recouvre.

Filtres actifs

Affichage 1-10 de 10 article(s)
Produit ajouté à la liste de souhaits
Produit ajouté pour la comparaison.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.
Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier,
vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. 

Notre politique de confidentialité